lundi 6 mai 2024

Du verre....comme s'il en pleuvait !

Des tonnes et des tonnes de morceaux de verre !

La parcelle 49 de la forêt domaniale de Versailles, prés de Bouviers, a servi il y a sans doute plus d'un siècle d'énorme décharge pour les maisons de parfums et produits de beauté parisiennes. 

L'inscription sur ce flacon indique 26 Place Vendôme. A Paris, c'est l'adresse de la Maison de parfums BOUCHERON

Les bénévoles de l'ASEM viennent de ramasser 500 Kg de verre bien coupant ce samedi 4 mai. Cela porte à 4 tonnes le poids total ramassé à cet endroit depuis 2019, en 9 opérations.
Les violents orages érodent le sol et font réapparaitre tous les ans une nouvelle quantité phénoménale de morceaux de verre. On en viendra à bout un jour ou l'autre de cette décharge !!
 


vendredi 29 mars 2024

Pétition pour les forêts franciliennes

Parce que les forêts franciliennes sont surexploitées;

Parce que leur préservation participe à la lutte contre le réchauffement climatique;

Parce qu'elles jouent un rôle prépondérant dans le domaine de la santé publique;

Parce qu'elles sont menacées aussi par le dérèglement climatique;

Parce qu'elles sont considérées à tort comme une ressource renouvelable alors qu'il faut 100 ans pour faire un arbre et quelques secondes seulement pour le tronçonner;

Parce que l'arbre est la demeure indispensable à toute biodiversité;

L'ASEM demande à tous de signer la Pétition en faveur des Forêts Franciliennes

www.change.org/SauvegardonsForetsIDF

Nous vous remercions infiniment pour ce geste.

Le Vieux Chêne de la Forêt de la Minière (Guyancourt) 4 siècles de vie et coupé en 2016


mercredi 27 mars 2024

La Plantation dans le Journal

Article des Nouvelles de Versailles du mercredi 27 mars: 1000 arbres plantés en 12 mois et 3 plantations. La reforestation est une action bonne pour la Planète. L'ASEM continuera ses plantations en obtenant des subventions de la Région Ile-de-France.



samedi 23 mars 2024

Une plantation pour la Planète

Opération plantation parfaitement réussie aux Bas-Pré, Jouy-en-Josas, le long de la rivière Bièvre.

Les 300 arbres ont été plantés en un temps record: une matinée a suffit, grâce à tous les bénévoles-planteurs venus à l'appel de ce 23 mars 2024. La météo ensoleillée fut une belle surprise et une bonne motivation.
Nous étions 45 à bêcher, planter, passer les manchons, taper les piquets...sans oublier l'indispensable préparation en amont de Catherine, Daniel, Gilles et Hervé pour le traçage des parcelles et répartition des essences ... entre autres !
Merci à l'équipe des scouts de Vélizy-Jouy-Les Loges-Buc pour son aide précieuse et efficace.
Cette opération a été rendue possible :
1) grâce au Budget Participatif Écologique de la Région Ile-de-France qui a choisi de financer le projet de plantation de l'ASEM.
2) grâce à l'accord du SIAVB pour prêter son terrain des Bas-Pré à cette plantation

Une partie de l'équipe des planteurs-bénévoles du 23 mars 2024




mardi 5 mars 2024

Le SDRIF 2040 en enquête publique jusqu'au 16 mars

Savez-vous ce qu'est le SDRIF 2040 ?

Cet acronyme signifie Schéma Directeur Régional d'Ile-de-France.

Le SDRIF est le document essentiel qui réglemente l'usage des sols et la protection de l'environnement en Ile-de-France. L'enquête publique se termine le 16 mars et il est important que chacun s'exprime sur une idée de l'aménagement du territoire à l'horizon 2040. 

Or le SDRIF prévoit d'être "hors-la-loi" puisqu'il déroge à la loi CLIMAT et RESILIENCE qui prévoit pourtant la sobriété en matière de consommation d'espaces naturels et une trajectoire ZAN (Zéro Artificialisation Nette) à l'horizon 2050.

L'ASEM, association agréée pour la protection de l'Environnement, a déposé son Avis et demande que la loi soit appliquée, partout en France et surtout en Ile-de-France, région déjà la plus artificialisée et la plus peuplée du territoire.

A savoir: Par tranche de dix années, le rythme de la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers doit être réduit de moitié par rapport à la consommation réelle de ces espaces observée au cours des dix années précédentes.

Retrouver l'Avis de l'ASEM.

Déposer son Avis.

vendredi 23 février 2024

Grande Plantation samedi 23 mars

L'ASEM est lauréate d’un budget participatif Écologique de la Région IDF.

Une partie des fonds a servi à planter l'an dernier une haie de 500 arbustes et 150 arbres fruitiers à Magny-les-Hameaux à la Ferme de la Closeraie. 

La seconde partie servira le 23 mars à planter 300 arbres aux Bas-prés à Jouy en Josas. Cet espace récemment reméandré par le SIAVB est à présent un magnifique paysage de nature et de biodiversité  qui contraste avec l'ancienne Bièvre jadis emprisonnée dans un triste canal de béton.


Pour réaliser cette opération, l’ASEM a besoin de planteurs-bénévoles, c’est pourquoi nous faisons appel à vous.


Cet événement est programmé 


samedi 23 mars 2024 aux Bas-Prés à Jouy-en-Josas.


mercredi 20 décembre 2023

La Ligne 18: les travaux avancent vite...

 Guyancourt - Pour la Ligne 18 du Métro Automatique, c’est l’entrée en piste !

La roue de coupe du tunnelier a fait son entrée sur le chantier de la gare de Guyancourt en ce mois de Novembre 2023. C’est dire si le projet avance à grands pas. Dès 2024, le tunnelier, une fois assemblé de tous ses éléments, commencera à creuser le passage souterrain entre les gares de Guyancourt et Satory. Distance d’à peine 4 km, mais passage sous la vallée de la Bièvre avec dénivelé négatif de 40m et des pentes à 7%.

Ici, les chantiers démarrent de toute part : celui de la gare de Guyancourt, celui de la gare de Satory, les nouvelles pistes d’essais moteurs, encore à Satory, et la préparation des ouvrages annexes. Seule la ZAC de Guyancourt est encore en attente de l’enquête publique. Une enquête publique parcellaire est aussi ouverte du 20 novembre au 9 décembre sur les communes de Guyancourt et Versailles afin de déterminer puis de les exproprier les propriétaires des parcelles impactées en surface et en sous-sol (tréfonds).

L’emplacement des 6 ouvrages annexes dans la traversée des communes de Guyancourt et de Versailles (puits d’accès présents tous les 800m), dans des zones agricoles ou forestières ou à leurs abords immédiats, obligent les associations à redoubler de vigilance. Par exemple, l’emprise de l’OA20 sur une zone agricole serait compensée - selon la Société du Grand Paris que l’ASEM a interrogée - par une renaturation au niveau local. Et l’emprise excessive de l’OA23 sur le plateau Saint-Martin en forêt de Versailles est toujours l’objet d’une réserve de la commission d’enquête.

Enfin, si vous constatez une nuisance pendant ces travaux, vous pouvez toujours contacter Mohamed Mmadi au 07 61 33 26 27 !